Haltérophilie

Savoir ce qu’est l’haltérophilie:

 

L’haltérophilie est un sport consistant à soulever des poids. Dans sa forme moderne, c’est un sport de force nécessitant également maîtrise d’une technique particulière, vitesse, souplesse, coordination et équilibre.
En compétition, deux mouvements sont évalués : l’arraché et l’épaulé-jeté. L’athlète dispose de trois essais pour chaque mouvement. La somme du meilleur essai réalisé par l’athlète à l’arraché et du meilleur essai à l’épaulé-jeté donne le total olympique. L’athlète ayant le meilleur total olympique de sa catégorie de poids de corps l’emporte.
L’haltérophilie est à l’heure actuelle l’unique sport de force inscrit au programme des Jeux olympiques. C’est un sport universel, pratiqué dans un très grand nombre de pays.

 

L’arraché

 

La barre est soulevée bras tendus au-dessus de la tête en un seul mouvement très dynamique.
L’haltérophile saisit la barre au sol, une prise de main large est utilisée. Il se relève en accélérant progressivement, et se redresse en montant en extension sur la pointe des pieds et en haussant les épaules. Les bras restent tendus et le dos plat afin de transmettre le maximum d’énergie à la barre. Après cette extension, l’athlète chute le plus vite possible sous la barre et la récupère en position accroupie, bras tendus au-dessus de la tête. Il se relève pour atteindre la position finale.

L’épaulé-jeté

 

La barre est soulevée bras tendus au-dessus de la tête en deux fois.
L’haltérophile saisit la barre au sol, une prise de main correspondant à la largeur des épaules est utilisée. Il se relève en accélérant progressivement, et se redresse en montant en extension sur la pointe des pieds et en haussant les épaules. Les bras restent tendus et le dos plat afin de transmettre le maximum d’énergie à la barre. Après cette extension, l’athlète chute le plus vite possible sous la barre et la récupère en position accroupie, la barre reposant sur ses épaules et le haut de sa poitrine, les coudes étant relevés. Il se relève, la barre restant au contact des épaules. Une fois debout, la première phase, l’épaulé, est terminée. L’haltérophile prend alors une impulsion, jette la barre et s’abaisse à nouveau pour pouvoir saisir la barre bras tendus au-dessus de la tête (le jeté).
Ce mouvement se fait généralement en fente, c’est-à-dire une jambe en avant, l’autre en arrière. Enfin, il se relève pour atteindre la position finale.